Mobilité et espaces publics

Développer la mobilité durable

  • Repenser complètement les entrées/sorties de l’autoroute E42.
  • Valoriser et créer les infrastructures piétonnes et cyclistes entre les hameaux en se fondant sur les données de l’étude consacrée à la mobilité à Saint-Georges.
  • Sensibiliser au stationnement sur les trottoirs qui entravent la circulation en toute sécurité des piétons.
  • Sensibiliser au respect de la priorité des piétons sur la voie publique et particulièrement, sur les passages qui leur sont réservés par les automobilistes.
  • Travailler avec les autorités compétentes afin d’adapter l’offre et la demande (relier aux gares, connecter aux futurs réseaux du tram liégeois); rendre les arrêts du TEC plus accueillants et plus sécurisés, développer l’offre des services des TEC afin de relier plus aisément les hameaux et les commerces.
  • Mettre en œuvre le concept « Ville 30 » dans certaines rues de la commune.
  • Promouvoir le réseau de covoiturage et de voitures partagées par exemple à travers le site internet.
  • Veiller à la qualité des routes et de la signalisation dans le respect du Plan Communal de Mobilité.
  • Privilégier le long terme pour la rénovation des routes plutôt que des réparations saisonnières.
  • Poursuivre l’aménagement des sentiers pédestres et des trottoirs afin d’encourager la mobilité douce.
  • Planifier l’entretien des sentiers publics afin qu’ils restent accessibles durant toute l’année.
  • Développer des pistes cyclables entre les différents hameaux et vers les écoles.
  • Elargir l’offre du taxi social.

 

Sensibiliser, informer et impliquer les usagers de l’espace public

  • Renforcer la participation citoyenne pour aboutir à des solutions concertées.

Développement économique de Saint-Georges et création d’emplois

  • Créer un Système d’Echange Local (S.E.L)
  • Créer un Groupe d’Achats communs
  • Créer un service de prêt de matériel
  • Créer un magasin de seconde main (meubles, vaisselle, électroménager…)

 

Ecolo veut répondre aux défis du 21e siècle : énergétiques, démographiques, agricoles, environnementaux, sociaux, financiers…

 

L’aménagement du territoire de Saint-Georges est un facteur incontournable pour faire éclore une prospérité réinventée qui économise l’espace et les ressources. Cela implique notamment d’accorder une grande attention à la conception et à l’agrément des espaces publics et du bâti ainsi qu’à la qualité de l’environnement et des paysages. Ainsi, nous développerons le bien-être dans chaque hameau de notre commune. Sans oublier le fait que les espaces publics, comme les bâtiments, doivent être adaptés à tous, quels que soient le handicap éventuel, l’âge ou l’origine socioculturelle.

 

Il convient dès à présent de réfléchir à l’articulation de l’habitat avec l’implantation des activités économiques et des équipements. Le territoire doit être aménagé de manière à exploiter le potentiel de chaque zone en s’attachant à développer la proximité des services et une desserte efficace des transports en commun. Parallèlement, il faut freiner l’extension des agglomérations pour permettre le maintien de l’agriculture et des zones vertes.

 

Afin d’anticiper la croissance démographique annoncée, Saint-Georges devra augmenter l’offre de logements neufs et densifier le bâti existant. Pour Ecolo, la priorité est d’assurer l’accès à un logement de qualité pour tous à un prix raisonnable.

 

Chaque citoyen de Saint-Georges est directement concerné par l’aménagement du territoire. Il importe donc de faire partager au plus grand nombre une information large et visible. Ecolo souhaite encourager la participation citoyenne à l’aménagement des hameaux.

 

Concrètement, nous voulons :

  • Conserver les zones à caractère rural de Saint-Georges ;
  • Favoriser les commerces de proximité en favorisant tous les types de mobilité;
  • Protéger les espaces naturels et leur biodiversité et valoriser une zone de parc naturel dans les anciennes carrières du sud de la commune ;
  • Développer les zones économiques existantes pour la création d’emplois à Saint-Georges au moyen de la Régie Communale Autonome (RCA) ;
  • Redynamiser le marché hebdomadaire de Stockay et l’adapter aux besoins de la population (rendre sa gestion à la Commune) ;
  • Soutenir les producteurs et les commerces existants par des politiques communales favorisant les circuits courts et par la mise en place d’un réseau (à la manière des Agences de développement Local)

Logement

 

  • Permettre le développement de maisons partagées (jeunes couples, personnes à mobilité réduite).
  • Augmenter l’offre de logements disponibles afin de pouvoir faire face à la croissance démographique des années à venir.
  • Agir sur les biens abandonnés ou inoccupés.
  • Favoriser une mixité sociale par l’intégration de logement sociaux dans les diverses zones d’habitats.
  • Développer le Plan Communal d’Aménagement Révisé (PCAR) du Coin du Mur.
  • Octroyer des aides pour favoriser les habitats basse énergie.
  • Favoriser la création de logements décents à loyer modérés en évitant la transformation de maisons mono-familiales en pseudos-appartements.

Enfance

Soutenir et renforcer les structures d’accueil communales actuelles pour permettre à l’enfant de grandir près de chez lui

  • Augmenter le nombre et la taille des espaces de jeu dédiés à la petite enfance notamment par la création d’une zone dédiée aux familles à la piscine communale.
  • Veiller à la qualité des zones dédiées au secteur (qualité de l’air).
  • Faire du milieu d’accueil un partenaire privilégié pour la promotion des bonnes pratiques alimentaires : menus équilibrés, produits de saison, locaux et bios.

Mener une politique d’accueil extrascolaire de qualité avec les acteurs de terrain

  • Coordonner au mieux les activités sportives ou culturelles sur le territoire communal.
  • Inciter la collaboration des différents acteurs : accueil extrascolaire, centre sportif intégré, maison des jeunes, académie de musique, centre culturel, clubs sportifs…
  • Faciliter l’accueil de tous les enfants en évitant le frein financier : augmenter la participation financière de la Commune (subsides).

Soutenir la parentalité en créant des lieux de rencontre et de parole

Être à l’écoute du Conseil Communal des Enfants et soutenir l’éducation à la citoyenneté

Soutenir équitablement les écoles de la commune

Renforcer la sécurité routière aux abords des écoles et autres lieux fréquentés par nos enfants

Jeunesse

 

Encourager la participation de tous les jeunes dans les décisions qui les concernent

  • Créer un conseil communal des Ados en tenant compte des différentes tranches d’âge et en octroyant un budget entièrement géré par lui. Ainsi, nous considérons les jeunes comme de véritables partenaires des politiques de jeunesse menées par la commune.
  • Soutenir les actions menées par la Maison des Jeunes.
  • Susciter une plus grande présence de la Maison des Jeunes dans les quartiers et hameaux (décentralisation).
  • Sensibiliser les jeunes à l’environnement, au respect de l’autre et à la sécurité.
  • Aider les jeunes dans leurs recherches d’aides, d’école, de stages et d’emplois.

Aînés et personnes handicapées

 

Soutenir la Maison de Repos mais également développer des initiatives pour faciliter le maintien à domicile

  • Services d’accompagnement : de petites réparations, de courses, d’aide à la promenade, service de buanderies.
  • Créer des services d’accueil de jour et favoriser les activités communautaires.

 

Soutenir la solidarité envers les aînés à travers les associations, les familles et l’entourage

  • Soutenir le volontariat intergénérationnel.
  • Soutenir les initiatives de résidences-services sociales, d’habitats groupés ou intergénérationnels.

 

Prendre en compte la réalité des aînés et des personnes handicapées dans les politiques de mobilité, de logement, d’aménagement du territoire

  • Mieux prendre en compte leurs spécificités en les intégrant dans la CCATM de manière informelle.

 

Diversifier les activités et les rendre accessibles aux aînés et aux personnes handicapées

  • Favoriser les activités intergénérationnelles notamment au sein de la nouvelle maison de repos.
  • Aménager, de manière durable, toutes les structures communales pour l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Culture

 

Encourager une culture de qualité pour tous et par tous

  • Intégrer davantage la bibliothèque ainsi que le Centre Culturel dans la vie de la commune en développant des rencontres avec les écoles, l’accueil extrascolaire, la maison des jeunes, le conseil participatif des aînés, le conseil des enfants…
  • Favoriser le partage littéraire entre Saint-Georgiens en promouvant des initiatives telles les boîtes à livres, veiller à leur entretien, augmenter leur nombre…
  • Permettre à la culture de se déplacer dans les quartiers où vivent les gens : spectacles de rue, concerts sur les places publiques, expositions de plein-air…
  • Favoriser la création d’ateliers créatifs intergénérationnels.
  • Encourager la création d’ateliers (peinture, chant, danse, cuisine…) pour tous les âges.

Préserver le patrimoine culturel matériel et immatériel

  • Protéger et promouvoir les monuments du territoire de Saint-Georges.
  • Restaurer une vision culturelle populaire et fédérative (retrouver l’esprit de la « macrâle », des « tidjeûs ») pour mobiliser les hameaux, les quartiers et la population.
  • Promouvoir l’histoire de nos hameaux et quartiers.

Favoriser la création artistique locale contemporaine

  • En soutenant les initiatives publiques, associatives et privées.
  • En mettant en valeur nos artistes.

Sport

 

Favoriser le sport POUR TOUS

  • Multiplier et varier les infrastructures sportives dans les quartiers et hameaux.
  • Soutenir ou créer des activités/structures de remise en forme.
  • Promouvoir les activités intergénérationnelles via le sport.
  • Poursuivre le développement des infrastructures de la piscine pour favoriser l’accueil des familles à un moindre prix.

 

Soutenir et renforcer le Centre Sportif Intégré afin d’optimiser les différentes structures sportives de Saint-Georges

  • Organiser des collaborations entre les écoles et les clubs sportifs et les infrastructures communales.
  • Soutenir financièrement et structurellement la création de clubs sportifs.

Démocratie

 

Mettre en place une politique d’information et de communication ouverte

  • Informer les citoyens au moyen d’un site internet mis à jour régulièrement avec mise en ligne des procès-verbaux des conseils communaux, des vidéos.
  • Publier une newsletter à laquelle les citoyens peuvent s’inscrire.
  • Créer un service de médiation pour la gestion des conflits familiaux ou de voisinage (Voir ASBL Intermissions).

 

Favoriser et stimuler la participation de tous les citoyens

  • Associer les habitants à l’élaboration de projets qui concernent leur quartier.
  • Soutenir les Conseils consultatifs (CCATM, Conseil des Enfants, Conseil des Ados, Conseil des Aînés), garantir leur bon fonctionnement ; en garantir l’écoute sur un même pied d’égalité.
  • Promouvoir le droit d’interpellation oral au conseil communal, créer un espace de parole moins contraignant pour permettre aux citoyens d’aborder des questions d’actualité ; retransmettre via différents médias l’entièreté du Conseil.
  • Séparer la présidence du Conseil de la fonction de bourgmestre.
  • Éviter le pouvoir personnel et redonner du pouvoir aux habitants de la commune.
  • Etablir de véritables partenariats avec les comités de quartiers et de village.
  • Garantir une attribution équitable des subsides aux associations .

 

Garantir la bonne gouvernance

Environnement

 

Mieux associer et sensibiliser les habitants à la gestion de leur environnement

  • Favoriser l’implantation de prés fleuris dans les espaces publics afin de simplifier leur gestion (personnel communal plus disponible pour d’autres tâches ; favorisation de la biodiversité, des plantes mellifères).
  • Développer les jardins, potagers, vergers et composts collectifs dans des zones plus urbanisées.
  • Développer des actions de sensibilisation à la protection de l’environnement en collaborant avec des associations de protection de l’environnement (expos, formations…).
  • Soutenir les entreprises afin qu’elles deviennent plus vertes.
  • Mettre en place un service d’éco citoyens chargé du lien entre les habitants et l’éco-conseillère.
  • Favoriser l’accès aux énergies et aux matériaux propres et durables.

Réaliser le bilan environnemental de Saint-Georges

  • Réaliser le bilan carbone.
  • Etablir l’empreinte écologique.
  • Relever la présence de polluants (retombées de kérosène et autres).
  • Évaluer les nuisances sonores et les retombées de poussières (Mallieue).

 

Mener des actions de prévention en matière de santé et d’environnement

  • Créer la journée de l’Environnement.
  • Mener des actions de nettoyage des bois et des ruisseaux de la commune en suscitant un volontariat pédagogique et convivial (Maison de Jeunes, Mouvements de Jeunesses…).

 

Montrer l’exemple dans les services communaux et les marchés publics

  • Appliquer strictement et maintenir les conventions liées aux communes Maya: supprimer totalement l’emploi de pesticides, planter de la végétation mellifère.
  • Lutter contre les plantes invasives.
  • Favoriser les espaces verts publics et la protection de la nature (création de zones de parcs naturels).
  • Développer une politique de propreté publique : prévention, surveillance, sanction et nettoyage en ayant une politique de gestion des déchets; entre autres en plaçant plus de poubelles (notamment pour les mégots) et en les vidant régulièrement.

 

Mieux sanctionner les incivilités et infractions environnementales

  • Améliorer l’action et la formation des policiers en matière d’environnement.
  • Encourager les comportements respectueux de l’environnement (octroi d’aides financières) ; appliquer le principe de pollueur-payeur.
Share This