2. Olivier Salmon

Publié le lundi 20 août 2012

Age : 38 ans

Profession : instituteur primaire à la Ville de Liège

Je suis un Stockali pure souche. J’ai grandi dans la cité, rue des Platanes. J’ai passé mon enfance à jouer dans la drève. Quand j’avais 13 ans, mes parents ont déménagé dans le Tige, rue Joseph Wauters et quand nous avons fondé notre famille, mon épouse et moi avons emménagé dans la maison voisine de mes parents. J’ai donc été « Tidjeu  » durant de longues années.

En début 2012, nous avons transformé l’ancienne poste de Stockay afin de nous y installer. La rénovation de cet immeuble était un superbe défi. C’est avec beaucoup de plaisir que nous vivons au centre de Stockay ! Je pense que je connais bien notre commune : sa vie politique, ses qualités mais aussi ses difficultés. J’adore ses sentiers et ses paysages.

Ancien élève de l’Athénée, je suis membre actif de son Association de Parents dont j’ai été le secrétaire durant quelques années. C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je donne de mon temps et de mon énergie à l’école qui m’a aidé à grandir. C’est devenu l’école de mes trois enfants.

Il y a 20 ans que je fais partie de la troupe des Comores, j’y suis comédien et parfois metteur en scène. Depuis quelques années, je suis devenu le président de cette ASBL. Cette troupe de théâtre amateur fut créée, il y 36 ans par des rhétoriciens de l’Athénée. J’ai eu le grand plaisir de jouer de nombreuses pièces et cabarets dans la plus belle salle de spectacle de la région : l’Union.

Il y 5 ans, je suis entré chez Ecolo par le potager. L’intérêt que je portais au potager biologique m’a conduit vers l’écologie politique. Ecolo correspond complètement à mes attentes. J’apprécie particulièrement l’éthique et la démocratie interne du parti. Le groupe local de St Georges m’a élu à la coprésidence que je partage avec Jacques PIRET.

En 2009, j’ai remplacé Anne DESSERS au Conseil de l’Action Sociale (CPAS) ou je siège encore actuellement. Ce fut pour moi un premier pied à l’étrier. Ce travail de conseiller m’a montré les grandes difficultés que doivent parfois traverser nos concitoyens. J’ai pu me rendre compte que nul n’est à l’abri d’un accident de parcours.

Mon projet est de participer activement à la construction d’une commune verte qui appliquera des solutions durables pour le bien de ses concitoyens actuels mais aussi pour ceux des générations futures.

Concrètement ce qui me tiendrait à cœur : le développement d’une démocratie locale participative, l’aménagement d’espaces publics conviviaux, la création d’un potager collectif solidaire, l’organisation d’évènements culturels familiaux, développer le sport pour tous.

Forum